L'oreille

Hervé DI ROSA

Gravures d’aujourd’huiSix artistes contemporains
Pierre ALECHINSKY – Hervé DI ROSA – Speedy GRAPHITO – Carl-Henning PEDERSEN – Gottfried SALZMANN – Richard TEXIER
Extrait de l’exposition du 10 septembre au 29 octobre 2016

Biographie

Né en 1959 à Sète en France, puis vit à Paris où il étudie aux Arts Décoratifs.
Un des fondateurs de la “Figuration Libre”, mouvement artistique français figuratif des années 80. A partir de 1993, parcourt le monde afin de diversifier ses approches artistiques. Possède son propre magazine, le Dirosa Magazine et a fondé son musée, le MIAM, à Sète (Hérault). Travaille et vit actuellement à Lisbonne au Portugal.

42 x 33 cm

Claire DUBREUCQ

Choix de petits formats
Extrait de l’exposition collective du 5 novembre au 23 décembre 2016

…  Je tente de dessiner la conscience d’être, de donne à voir les vertiges de l’infiniment grand et de l’infiniment petit qui envahissent l’esprit. Je cherche aussi à dévoiler des mondes, à explorer des mécanismes de la perception et les circuits des sensations. C’est un voyage dans l’imaginaire, entre abstraction et figuration, ou tout est possible, et dans ma quête, j’utilise de multiples matériaux, bruts, écologiques du papier, de l’encre, etc.  Mon univers se veut poétique, ludique, énigmatique. J’aime à donner la liberté de voir ce que l’on a envie d’imaginer ou d’imaginer ce que l’on a envie de voir. …

Claire DUBREUCQ
Novembre 2016

Biographie

Née en 1965 à Lille en France. Vit et travaille à Tourtour, Provence-Alpes-Côte d’Azur.

École des arts appliqués de Marseille
Graphiste dans l’édition, l’architecture et la publicité
Expositions récentes sélectionnées
2016 “Choix de petits formats” GALERIE48, Lyon
Galerie L’estive, Florac, Lozère
Galerie im HOF, Utteligen, Bern, Suisse
2015 Le Musée municipal d’Art et d’Histoire, Draguignan, Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA)
POLLEN d’ATELIER 2015 de H. BAVIERA, Lorgues, PACA
2014 Galerie le Hangart, Draguignan Lezarts au jardin, Flayosc, PACA
2013 B12 The Gallery, Ibiza, Espagne
2012 Centre d’art le bosphore, La Seyne-sur-mer, PACA
2011 Galerie Le Caméléon, Antibes, PACA

Olivier GIRAULT

Au commencement
Extrait de l’exposition du 28 janvier au 12 mars 2016

Paysages introspectifs
Extrait de l’exposition collective du 20 mars au 17 mai 2014

Mes peintures sont le fruit de 14 années de voyages illustratifs aboutissant au dépouillement de l’image et exaltant sa poésie. La ligne d’horizon, base de mes constructions. Sur elle, je place les éléments de mon travail plastique et ainsi naissent les mondes qui me libèrent. Aussitôt placée, elle découpe, tranche entre le monde du dessus, du vivant, qui me lie avec l’éternel. Plus vide où seules se reflètent discrètement les ombres de la vie, de ma vie. L’espoir d’une lumière certaine et discrète, présente derrière l’élément enraciné qui relie terre et ciel, me pousse à continuer ma recherche. Ma recherche qui pour l’instant s’appuie sur ma ligne. D’horizon, de vie, de conduite, qui sait !

Olivier GIRAULT
Mars 2014

Biographie

Né à Reims en 1970, vit et travaille à la frontière du Gard et de l’Ardèche entre montagnes et plaines.
Formé à Paris au sein de l’école Met de penninghen ESAG puis à l’académie Charpentier, il en ressort diplômé en 1995.

Expositions récentes
2016 “Au commencement” Olivier Girault et Elsa Gurrieri, GALERIE 48, Lyon
Exposition permanente, Galerie de l’Ancien Courrier, Montpellier
2014 “Paysages introspectifs” Exposition collective, GALERIE 48, Lyon
2013 Exposition personnelle, Galerie Théo de Seine, Paris
Représenté par la Galerie de l’ancien courrier, Montpellier
Exposition collective, Galerie de l’ancien courrier, Montpellier
2012 Représenté par la Galerie Théo de Seine, Paris
2011 Exposition permanente dans Show room Jacques Roumanille, Alès
2010 Représenté par la galerie du Chapitre, Nîmes, expose au salon d’art contemporain « Art Nîmes »
2009 Exposition personnelle, Galerie de la fontaine à Uzès
Exposition, Le Vintage, Nîmes
1997 – 2008 Illustrations dans différents magazines, livres d’enfants, pochettes CD, affiches
Gulliver

Speedy GRAPHITO

Gravures d’aujourd’huiSix artistes contemporains
Pierre ALECHINSKY – Hervé DI ROSA – Speedy GRAPHITO – Carl-Henning PEDERSEN – Gottfried SALZMANN – Richard TEXIER
Extrait de l’exposition du 10 septembre au 29 octobre 2016

Speedy GRAPHITO

Biographie

Né en 1961 à Paris. L’un des pionniers du mouvement “Street Art” français (Art contemporain urbain). Rendu célèbre par son personnage Le Lapinture.
Ses œuvres s’exposent, dans la rue, sur des affiches, lors de festivals ou de concerts.

Elsa GURRIERI

Au commencement
Extrait de l’exposition du 28 janvier au 12 mars 2016

Dans mon travail, je tente de me rapprocher de la beauté originelle que la nature nous offre, et ainsi la célébrer… Tout en me posant de vraies questions sur notre destinée d’homme, de notre “Avant ou après « Nous »” … Un “Au commencement”.
Et si nous remontions dans la trace de notre mémoire, comme une survivance, à travers les âges et le temps, et si nous nous souvenions de ces paysages du commencement ? Où ni hommes ni traces de civilisations sont décelables, cette absence devient le moyen de transmettre une présence : celle du passé. Peindre ces vastes paysages, vides, que seul l’air et le vent semblent combler. Et se laisser partir dans ce voyage intérieur où tout semble originel.

Elsa Gurrieri 2016

Elsa Gurrieri se tourne vers la nature comme sa véritable maîtresse, et en particulier, choisit l’arbre qui, étant la forme suprême de la création, est le plus proche de l’homme.
Les arbres dans la vision de l’image des toiles d’Elsa sont courbés par le vent de la recherche, par le tourment spirituel, par les souvenirs du passé et par un futur différent, chargé d’espérance, qui promet un monde nouveau. Les tableaux que nous pouvons admirer transmettent ce dialogue entre angoisse et espérance, dans l’attente d’une aube nouvelle qui ne connaît pas le vent de la tourmente.

Vittorio Emanuele Di Mauro
Historien d’Art en lycée, Syracuse, Sicile

Biographie

Née à Lyon en 1974, vit et travaille à Lyon.

Suit des études de dessinateur maquettiste en publicité option communication visuelle au Cours Technique de L’image puis à l’école de Condé, à Lyon.

Expositions récentes
2016 “Au commencement” Olivier Girault et Elsa Gurrieri, GALERIE 48, Lyon
2015 Centre Culturel, Écully
Restaurant L’Alouette, Bonnefamille
2012 – 2014 Galerie L’Oujopo, Lyon
2011 “En chemin”, Mairie du 9ème, Lyon
L’Auberge des Arts, Givors
2010 “Forêts et sous-bois”, Maison des Jeunes et de la Culture du Vieux Lyon
2006 “GURRIERI – GURRIERI” Dessins inédits et Peinture de Salvatore Gurrieri et Peinture de Elsa Gurrieri, Saint Didier au Mont d’Or
2005 “14 naissances picturales fécondées par les pluies” dans le cadre du Festival international de musique ancienne de Lyon, Les Musicades, Lyon
1ère Exposition Peintures / Dessins, Maison des Jeunes et de la Culture Louis Aragon, Bron
Pain d’épices

Didier HAMEY

Gravures – Amulettes et pains d’épices
Extrait de l’exposition du 4 février au 11 mars 2017

… Didier Hamey semble avoir profondément ancré en lui l’amour de ce qui naît et le goût des métamorphoses, qui font naître à d’autres formes. Mieux que dans la peinture, qui est affaire d’épaisseurs, il a trouvé dans la gravure la possibilité de faire surgir de la matrice blanche, par franche incision, le trait, les formes, les petites histoires, tout cela jailli là avec la fraîcheur irrécusable de ce qui vient au monde, de ce qui éclot. Paradoxalement, alors que la gravure est affaire de tailles irréversibles, lui y trouve le moyen de développer une écriture ouverte, où tout est toujours offert à de possibles métamorphoses. La petite histoire – car il entend graver « des choses pas graves » –  peut à tout moment prendre un tour nouveau, au fil d’une figuration cursive privilégiant les graphes élémentaires à l’allure enfantine. L’image semble naître d’un flux graphique libre et spontané mais à la fois freiné par la matière à inciser ; fluide, le trait est aussi retenu, secrètement heurté, saccadé ; les signes en tirent un surcroît de vitalité et de relief.
Parmi ces « choses pas graves », où, là encore, l’hybridation est reine, on repèrera les jeux candides et impudiques de l’amour, du sexe, de la conception, la présence de l’enfant.  C’est, sur un mode délibérément « mineur », tendre et drôle, une célébration des choses fragiles et du bonheur vital. A travers des moyens eux aussi « pas graves » : plexiglas  préféré aux belles plaques de cuivre, n’importe quel outil pointu en place de la traditionnelle pointe sèche, bouts de plaque à contours irréguliers.  …
Didier Hamey s’est forgé les moyens d’extérioriser le rêve et l’amour qui lui sont une foi profonde. Ses œuvres en portent l’ardeur, nous font entrer dans la clarté d’un monde.

Manuel Jover
Journaliste et écrivain
Extrait de ” Les petites vies de Didier Hamey “

Biographie

Né en 1962 à Dunkerque, France.  Vit et travaille à Saou, Drome.

Formation
1989 – 92 École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris
1984 – 87 École Duperre, section expression visuelle, Paris
1979 – 83 Institut Saint-Luc Tournai, section décoration
Distinctions
2016 Prix de Gravure Marie et Léon Navier de la Fondation Taylor Paris
2015 Prix Brita Prinz, Galerie Brita Prinz, Madrid
2014 Bourse de la Casa de Velásquez, Madrid
Membre de la Casa de Velásquez, Académie de France à Madrid
2011 Résidence au Centre Portugais de Sérigraphie de Lisbonne
2008 Résidence à l’Institut Français de Marrakech
1995 1er Prix de la Presse et du Public, Courant d’Art, Deauville
Expositions personnelles récentes
2017 GALERIE 48, Lyon
2015 Galerie 55 limited, Berlin, Allemagne
Galerie Antonine Catzéflis, Paris
6 Mandel , Galerie Nathalie Béreau, Paris
2013 Galerie Antonine Catzéflis, Paris
Mediatheque, St-Herblain, Nantes
2012 Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines
Galerie Naclil, Lille
2011 Musée de la Reine Bérengère, Le Mans
Salon International de l’Estampe et du Dessin, Grand Palais, Galerie Antonine Catzéflis, Paris
2010 Orangerie du Sénat, Jardin du Luxembourg, Paris
2009 Salon International de l’Estampe et du Dessin, Grand Palais Galerie Catzéflis, Paris
Expositions collectives récentes sélectionnées
2016 Art Basel Miami Beach, Galerie Art Vitam
Lyon. Art. Paper. 2016,  SLBA, Lyon
Galerie Olivier Rousseau, Tours
Le Salon d’Automne, Grand Palais, Paris
Galerie Sophie Le Mée, Ile de Ré
Pointes & Burins, Fondation Taylor, Paris
Artistes de la Casa de Velasquez, Musée Dobrée, Nantes
2015 The Paper Art Faire New York, Galerie Art Vitam, États-Unis
9e Triennale Mondiale de l’Estampe, Chamalières, Auvergne
Itinérance 2015, Saragosse, Espagne
Art Hamptons, Galerie Art Vitam, New York
MIA Art Fair 2014, be & art, Miami, Floride
Palm Spring Fine Art Fair, California, Galerie Art Vitam
Estampa 2014, Casa de Velásquez, Madrid
Affordable Art Fair, Londre, Galerie Art Vitam
Biennale SUDestampe 2014, Nîmes
Collections
Musée d’art et d’histoire de Dreux
Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines
Fonds National d’Art Contemporain
Bibliothèque Nationale de France, Site Richelieu-Louvois
Médiathèque Jean-Pierre Vernant, Artothèque de Chelles
Artothèque d’Auxerre … et une dizaine d’Artothèque en France
Rythmique des failles

Frédérique JEANTET

Apparence – Minéral
Extrait de l’exposition du 7 octobre au 22 décembre 2019
Sculpture

Minéral

Que ce soit au moyen de ses sculptures soclées ou, comme nous pouvons le découvrir ici à la GALERIE 48, au moyen de ses tableaux sculptures, le travail de Frédérique Jeantet est, plastiquement, poétiquement et sémantiquement relié au règne du minéral. Son œuvre, en effet, constitue véritablement une géologie esthétique sensible mise constamment en variations formelles et rythmiques. C’est de cette géologie spéciale que nous parviennent les intensités d’un monde minéral multiple. Il est porté dynamiquement dans ses métamorphoses par la puissance des forces plastiques qui nous le donnent à saisir et à éprouver en tant qu’émotions et sensations. Ce degré intense de minéralité est atteint par le carton, qui est le matériau d’élection de Frédérique Jeantet. Elle triomphe plastiquement de ce paradoxe par l’efficacité de son minutieux et précis travail manuel allié ponctuellement à la technologie : découpage laser, traitement des résines. C’est en fonction de ce protocole plastique que le carton, désormais solide et dur, prend des consistances de pierres et de roches. C’est ainsi qu’il devient minéral, dans la richesse des textures de ses surfaces striées fondamentalement ouvertes et contenant en elles les strates du temps. Surfaces en reliefs parfois ondulatoires, comme sur les deux grands formats noirs anthracite, quand les colonnes parallèlement obliques s’enroulent dans l’obscurité de leur nuit de falaise fissurée pour épouser la monochromie subtile et nuancée captant et propulsant simultanément la lumière. Chacun peut donc percevoir et sentir le minéral à travers des effets de basalte, de granit, de silex, de schiste ou bien encore de lave volcanique. Mais, dans la mesure où le carton devient minéral dans la réalité plastique de cette géologie esthétique, il outrepasse le niveau des rapports métaphoriques, car cette géologie réelle et imaginaire produit, sous les conditions stylistiques de Frédérique Jeantet, une géologie de la terre et de l’humain. L’artiste capte les données humaines des affects, des émotions, des sentiments pour les exprimer dans les rythmes et les formes du minéral. Aussi, si nous prenons en exemple Rythmique des failles, on comprend que ces failles ne sont pas seulement celles des profondeurs terrestres lorsqu’une force souterraine traverse les roches magmatiques et fissure la surface des sols, mais ce sont également les failles des profondeurs humaines qui traversent et ébranlent les esprits, les cœurs et les corps, faisant frémir la peau. C’est pourquoi chaque action plastique est à penser et ressentir comme le mouvement d’une émotion, d’un affect, d’un sentiment, comme un mouvement de l’âme. Ainsi Frédérique Jeantet nous indique qu’il y a dans tout être humain des paysages émotionnels repliés sur leurs secrets, et que seul le champ artistique peut dévoiler.

Joël Couve, octobre 2019

Biographie

Née en 1955 à Lyon en France, vit et travaille à Lyon.
École de dessins textiles « Le Petit Collège » à Lyon
Cours du soir des Beaux Arts de Lyon en section dessin et plâtre.

Prix
2017 Prix de la critique au Arte Salerno 2017, Italie
Expositions
2019 “Apparence – Minéral” GALERIE 48, Lyon, France
“Otrateo Imaginaireo” Exposition personnelle
Magreen Gallery, Rapallo, Italie
2018 Brick Lane Gallery, Londre, Royaume-Uni
2017 Galerie Le Soleil sur la place, Lyon
Le 57eme Biennale de Venise, au Pavillon du Guatemala, Italie
Arte Salerno 2017, Salerne, Italie
Art Expo (Galerie Le Soleil sur la place), Chambéry, France
2016 Galerie Le Soleil sur la place, Lyon
Artelys 2016, Biennale art contemporain, Bourg en Bresse, France
Exposition Prieuré de Manthes, Drôme, France
Galerie Le Soleil sur la place, Lyon
Art Karlsruhe, Foire internationale d’art contemporain (Galerie GNG, Paris), Karlsruhe, Allemagne
2015 Galerie Le Soleil sur la place, Lyon
2013 Galerie de l’impasse, Lyon

Marion de LA FONTAINE

ITINERANCES – Sculptures
Extrait de l’exposition du 23 mai au 6 juillet 2013

Elles sont mutines et danseuses. Légères, séduisantes et aguicheuses. Leurs mouvements les élèvent au-dessus d’elles-mêmes. Elles font les belles. S’élancent comme des flammes. S’enroulent en l’air comme des fumées. Elles ne sont pas posées, mais émergent. Elles tiennent de la naissance de Vénus. Elles haussent le cou, et se poussent du coude. Avec leurs hanches tournoyantes, leurs seins et leurs nez pointus, elles incarnent un défi à la pesanteur. Une audace gracieuse. Il en est qui s’affolent. D’autres qui voltigent, tanguent, gambadent et gaminent. Qui coquettent de l’œil. Qui caquètent, froufroutent et cancanent. Elles sont poseuses, bêcheuses… Elles sont gourdes, pécores, précieuses, étonnées, ahuries, échevelées… Mais aussi effarouchées, maniérées, sautillantes, ravies, entraîneuses et entraînées… Elles grimacent, gambergent, singent et font mille simagrées. Elles peuvent se pâmer comme s’avouer paumées. Parfois elles se tiennent, et parfois se maintiennent, se retiennent, se contraignent… Il se trouve quelques gars parmi elles. J’ai oublié de dire qu’il s’agit des sculptures de Marion de La Fontaine, faites pour partie de céramiques, et pour partie d’objets de récupération – surtout des bois flottés dont la mer a roulé les bosses, et de débris métalliques transformés en dentelles de rouille. Non contentes de charmer notre regard et de l’intriguer, ces sculptures nous chuchotent des secrets millénaires sur l’usure et la grâce… le temps qui passe et transforme… notre besoin de prendre appui sur autre que soi-même… le vertige d’exister de façon incertaine et fugitive… le féminin tendance félin…

Béatrice Nodé-Langlois

Biographie

Née en 1962 à Lyon, France. Vit et travaille à Montpellier.

1981-1985 Diplômée de l’Union Centrale des Arts Décoratifs à Paris.
Graphiste pendant 20 ans. Formée à la sculpture. Elle extrait de la terre des femmes, des lutins, des arbres… de grands personnages colorés naissent aussi à partir de matériaux divers. Anime des ateliers et des stages d’arts créatifs et de sculpture.